Comment reconnaître un Italien, un Allemand, un Espagnol et un Français lorsqu’ils parlent anglais.

Apprendre les langues avril 7, 2016

Un Italien, un Allemand, un Espagnol et un Français sont assis dans un… mais ce n’est pas une blague ! Presque, tout de même, car nous parlons de langues (ou mieux : d’accents) : l’Italien, l’Allemand, l’Espagnol et le Français se retrouvent dans un bar de San Francisco et communiquent en anglais.

blog-post456

Commençons avec l’aspect le plus important de votre séjour à l’étranger – qui est de parler correctement, même si vous faites quelques erreurs de prononciation. Laissez les acrobaties linguistiques, les jeux de mots et les sonnets de Shakespeare aux académies ! Pour survivre dans un pays étranger, vous avez besoin d’une grammaire de base, solide comme un roc – et d’un sens avéré de l’aventure.

Pour les plus pointilleux d’entre vous, ceux qui parlent l’anglais de la Reine mieux que sa majesté elle-même et qui désignent du doigt leurs compatriotes – voici une liste des indices indéniables pour reconnaître les Italiens, les Allemands, les Espagnols et les Français dès qu’ils prononcent la première syllabe.

On commence avec l’Italie ? Grâce à leur style inimitable, les Italiens à l’étranger sont faciles à détecter : ils portent des vêtements de marque de la tête aux pieds et leurs lunettes de soleil même dans le métro. Ils élèvent le son de leur voix de façon significative quand ils parlent au téléphone et le moindre doute disparaît quand ils vous lancent les mots magiques « Good morning ! ».

  • Les Italiens ont un sérieux problème avec le : pour eux, cet accessoire linguistique a une fonction purement décorative : celle de différencier un verbe d’une préposition, du moins en italien… mais pas en anglais où il faut le prononcer par tous les moyens ! Par conséquent, si vous entendez un groupe d’Italiens dire qu’ils sont angry – aucun danger ! Ils sont probablement juste hungry (affamés) !
  • Un autre son pose problème aux Italiens, principalement parce qu’il n’existe pas dans leur langue : nous parlons du fameux –th! Les mots comme the et this sonnent inévitablement comme de et dis.
  • On peut parler du r? Les Italiens adorent prononcer les consonnes (c’est pour cela qu’ils ont autant de double consonnes) et ils sont en grande difficulté quand il faut reproduire ce son doux et adorable, si british, dans des mots comme car (/kɑː/).
  • A cause de leur amour profond pour les consonnes, les Italiens prononcent aussi les mots terminant pas –ing (tels que les gérondifs) jusqu’à leur toute dernière lettre.

 

C’est l’amour des consonnes qui réunit les Italiens et les Allemands, à la différence toutefois que les Allemands sont d’une redoutable précision et qu’ils ont un nom pour chaque chose – même pour classifier leurs propres fautes de prononciation :

  • Auslautverhärtung (dévoisement final) est une faute de prononciation très courante. Les Allemands ont tendance à prononcer et à rehausser la dernière consonne d’un mot et de changer sa prononciation douce en prononciation dure. Ainsi, dog devient dok.
  • Mais la faute la plus couramment commise est toujours l’épineux –th : les Allemands le remplacent de façon mystérieuse par un !
  • Une autre consonne pose problème aux Allemands : le w est prononcé v, et c’est pour cette raison que le wine devient vine !

On peut donc également détecter les Allemands à l’étranger grâce à leur accent… et la combinaison intemporelle de « chaussettes blanches et sandales » !

 

Dans notre récit, à côté de l’Italien et de l’Allemand, il y a aussi un Espagnol. S’il peut être difficile, au premier abord, de reconnaître un accent allemand, les Espagnols à l’étranger (tout comme leurs homologues italiens) sont tellement faciles à repérer ! Voici quelques-uns des indices sans équivoque :

  • Il n’y a pas de s sans ! Les Espagnols ne peuvent pas faire autrement et ne s’aperçoivent même plus qu’ils placent en e devant chaque mot commençant par ! C’est pour cette raison que school, star, brainstorming, street, special deviennent e-school, e-star, brain-e-storming, e-street, e-special,
  • L’aspiration est importante ! Le son j, très typique, identifie les Espagnols non seulement quand ils parlent espagnol, mais aussi en parlant l’anglais ! Des mots comme hello, house, hot sonnent plus ou moins comme cela : jello, jouse, jot – avec le j de jamon, que ce soit clair !
  • Une autre défaillance concerne à coup sûr le son ! Les Espagnols ne sont pas habitués à cette consonne, car dans leur langue, elle n’apparaît que très peu, et ça leur cause pas mal de soucis ! Vous le constaterez très vite, quand vos amis espagnols parlent de leur manager : ils diront /ˈmænɪjə/ au lieu de /ˈmænɪdʒə/.

 

Mise à part les Italiens et les Espagnols, il n’y a que les Français capables de revendiquer leur suprématie en matière d’accent le plus identifiable ! Les Français sont assez fiers de leur culture quand ils sont en France – mais totalement abandonnés à eux-mêmes quand ils voyagent à l’étranger ! Signes distinctifs ? En voici quelques-uns :

  • L’accent tonique du mot est toujours sur la dernière syllabe (comme en français), et ce même s’il n’y a aucun signe spécifique ou accent : Finally devient finallii et eventually devient eventuallii.
  • Le fameux groupe –th est un point douloureux pour les Français également : ils le prononcent comme une sorte de f Au lieu de dire this, ils prononcent fis.
  • Quand vous parlez anglais avec des Français, vous vous demandez toujours s’ils parlent bien anglais ou si vous comprenez soudainement le français : ce n’est pas seulement à cause de leur accent… ils essayent tout le temps de placer quelques mots en français dans la conversation, vous pouvez en être sûr !

 

Nous avons essayé de vous présenter les particularités les plus répandues, mais les erreurs de prononciation et les différents accents peuvent varier significativement d’une langue à l’autre ! Accordez vos oreilles en jouant à notre jeu Guess my Accent, mais ne vous laissez pas décourager par les premiers niveaux du jeu, car la suite est passionnante ! Combien de ces fautes identifiez-vous comme étant les vôtres ? Est-ce que nous en avons oublié quelques-unes des plus marquantes ? Postez vos commentaires dans la section prévue !

De Alessandra Flagiello

Que pensez-vous?