Quelle est l’histoire du 4 juillet ?

Voyages juillet 3, 2018

Si vous vous êtes déjà trouvé aux États-Unis le 4 juillet, vous avez sûrement remarqué une grande quantité de rouge, blanc et bleu autour de vous ! Il s’agit du Jour de l’Indépendance (Independence Day), et tout le pays le fête. Si vous voulez connaître l’histoire du 4 juillet, suivez-nous dans la lecture !

 

L’histoire du 4 juillet

Tout commença en 1776, quand les États-Unis étaient simplement appelés les « Treize colonies ». Afin de mettre fin à la domination britannique, le père fondateur Thomas Jefferson rédigea la Déclaration d’Indépendance. Vous en connaissez peut-être l’extrait suivant :

Nous tenons ces vérités pour évidentes : que tous les hommes sont créés égaux, qu’ils sont dotés par leur Créateur de certains droits inaliénables ; que parmi ces droits se trouvent la Vie, la Liberté et la poursuite du Bonheur.

La Déclaration a été signée le 4 juillet 1776, et en 1870 ce jour est devenu un jour férié fédéral. Puisque le rouge, le blanc et le bleu sont les couleurs du drapeau américain, ce sont aussi les couleurs traditionnelles des fêtes.

 

Comment fête-t-on le 4 juillet aux États-Unis ?

Et maintenant, parlons du côté divertissant… les célébrations du 4 juillet ! Pensez à tous les stéréotypes américains vus dans les films… et voici le 4 juillet. Il y a des matchs de baseball, des barbecues, des parades, des pique-niques et, bien sûr, des feux d’artifice ! De nombreux Américains ne travaillent pas ce jour-là, ce qui leur permet de partir à la plage ou au lac pour une journée de vacances. Un 4 juillet typique inclut un pique-nique ou barbecue en famille (poulet frit, barbecue de côtelettes, salade de pommes de terre et pastèque sont un must !), suivi par une réunion dans un parc ou sur une plage pour voir les feux d’artifice locaux. S’il pleut, vous pouvez toujours manger à la maison et regarder Will Smith lutter contre les extraterrestres dans Independence Day – il passe sûrement à la télé !

 

Les meilleurs endroits où fêter le 4 juillet aux États-Unis

Bien que, pendant le Jour de l’Indépendance, le divertissement soit assuré partout aux États-Unis, il y a des villes qui sont particulièrement connues pour la qualité des feux d’artifice ! En voici quelques-unes :

 

  • New York – Les feux d’artifice de Macy’s sont légendaires. Ils sont lancés depuis un bateau sur l’East River, donc vous pourrez les voir depuis de nombreux points de Manhattan – que vous soyez dans la rue ou sur une terrasse. Les feux sont trois fois plus hauts que la Statue de la Liberté !
  • Washington, D.C. – Tous les ans, la capitale du pays accueille « A Capitol Fourth », sur la pelouse du Capitole. Il s’agit d’un événement gratuit, donc tout ce qu’il vous reste à faire, c’est prendre une couverture et l’étaler sur la pelouse… et n’oubliez pas votre panier de pique-nique ! Vous écouterez la musique d’artistes célèbres, dont un orchestre jouant l’Ouverture solennelle 1812 de Tchaikovsky en arrière-plan des incroyables feux d’artifice qui explosent dans le ciel entre le Capitole et le Washington Monument.
  • San Francisco – Si vous passez des vacances sur la West Coast, San Francisco est imbattable le 4 juillet. Rendez-vous au Fisherman’s Wharf, où vous pourrez voir les feux d’artifice sur la baie de San Francisco. Il est même possible de faire une petite croisière pour en profiter encore plus !
  • San Diego – Une petite anecdote amusante : impossible de ne pas mentionner l’énorme fiasco du 4 juillet 2012 à San Diego, lorsque TOUS les feux d’artifice ont explosé en même temps. Le résultat ? Un bang sonique de 30 secondes, au lieu d’un spectacle de 20 minutes !

Alors, si vous cherchez une expérience américaine authentique, il n’y a rien de mieux que la fête du 4 juillet. Nourriture, famille et feux d’artifice – que demander de plus ?

Je veux partir aux États-Unis !

De Leah Ganse

Que pensez-vous?