C’est toujours le bon moment pour apprendre !

María de la Concepción, 64 ans, a passé 4 semaines à ILSC New Delhi, en Inde, pour améliorer son anglais. Elle a choisi cette destination parce que son oncle avait vécu à Bombai, elle connaissait donc déjà un peu le pays et la culture indienne. María a réservé son billet d’avion en septembre pour partir en décembre ; elle recommande de visiter l’Inde en hiver, car le climat est agréable, sans être trop chaud.

 

Comment était l’école à New Delhi ?

J’ai beaucoup aimé étudier là-bas ; les professeurs étaient très gentils. J’habitais un appartement proche de l’école, ce qui me permettait de me déplacer à pied. La personne responsable de l’appartement était très gentille et attentive. J’avais tout ce dont j’avais besoin, connexion internet y incluse !

Class shot

 

Comment s’est passé votre premier jour à New Delhi ?

Je suis arrivée à New Delhi un dimanche, donc il n’y avait pas de cours. Un camarade japonais m’a fait faire un tour ; on a pris le petit-déjeuner ensemble et il m’a parlé du fonctionnement de l’école.

 

Comment se déroulait une journée typique pour vous ?

Je me levais et je prenais mon petit-déjeuner. Au supermarché, je trouvais tout ce que je voulais pour cuisiner, mais il fallait faire très attention, parce que toute la nourriture indienne est extrêmement épicée et nous n’y sommes pas habitués ! Il y avait aussi un centre commercial à côté de l’école. Delhi est vraiment une grande ville, plutôt chère par rapport aux autres villes indiennes ! Les infrastructures sont bonnes et permettent de se déplacer partout en métro.

J’ai suivi un cours intensif : grammaire le matin et expression orale l’après-midi. Avec nos professeurs et nos camarades, nous discutions de différents sujets ; cela m’a beaucoup aidé à améliorer mes compétences d’expression à l’oral (c’est l’aspect le plus difficile pour moi, quand j’apprends une langue !). J’ai beaucoup apprécié les longues conversations avec les Danois et les Néerlandais, car leur anglais était déjà très bon.

Après les cours, l’école organisait des activités. J’ai passé un weekend à Mumbai, où il faisait très chaud (37ºC) ! Il était très intéressant de voir la réalité du pays, le contraste entre le luxe et la misère. Tous les weekends, les étudiants louaient une voiture et partaient visiter des villes différentes (Mumbai, Calcutta…).

 

Comment s’est passée l’intégration avec les autres étudiants ?

Je n’ai pas participé à un programme 50+, car en Inde, cette option n’était pas disponible, mais l’âge ne posait aucun problème – à l’école, il y avait des gens de tous les âges ! J’ai rencontré des jeunes et des gens plus âgés, venant de France, de Belgique, de Suisse, du Japon, du Brésil… Je me suis très bien entendue avec tout le monde et j’ai même été invitée au mariage d’une fille japonaise, à Tokyo ! De plus, j’étais très contente parce que j’étais la seule Espagnole, ce qui m’a permis de parler anglais tout le temps, et même de pratiquer un peu le français que j’avais appris à l’école, quand j’étais jeune. Comme je disais, je pense que l’expression orale est toujours l’aspect le plus difficile lorsqu’on apprend une langue. Mais grâce aux conversations en classe et en dehors de l’école, avec les autres étudiants, j’ai beaucoup amélioré mon anglais et je me sens désormais plus à l’aise. Mon niveau est intermédiaire-supérieur !

Maria,Yuji,Paulien

 

Aimeriez-vous retourner en Inde ?

J’aimerais beaucoup retourner en Inde (et j’y retournerai !), car je me suis habituée au style de vie indien. Les autres étudiants aussi ont adoré le pays et veulent y retourner. Les gens que j’ai rencontrés à l’école sont des personnes intelligentes et instruites ; elles aiment beaucoup voyager. Notre école donnait des cours d’anglais gratuits aux jeunes de 12-16 ans, car la plupart des gens de Delhi (surtout les plus pauvres) ne parlent pas anglais et veulent apprendre la langue afin de trouver un emploi. Certaines personnes apprenaient le hindi pour communiquer avec les enfants à l’école.

Je voudrais apprendre le hindi pour pouvoir enseigner l’espagnol aux enfants ou pour pouvoir travailler dans un orphelinat. Ceci me permettrait de continuer d’améliorer mon anglais. J’ai adoré l’ambiance ; les gens étaient si gentils et accueillants ! Je suis à la retraite depuis un an ; avant, je travaillais dans l’administration de la sécurité sociale à Barcelone et maintenant, je donne des cours d’espagnol aux immigrants. Mes amis sont plus calmes que moi, ils aiment rester à Barcelone. J’ai du mal à les comprendre, car moi, j’adore voyager, rencontrer de nouvelles personnes et découvrir de nouvelles cultures !

Je voudrais retourner à New Delhi entre novembre et mars de l’année prochaine – le climat est parfait à cette période.

 

Un séjour linguistique parfait, qui a permis à María de trouver son prochain défi ! Quel est le vôtre ? Dites-le nous dans la section des commentaires ci-dessous !

Print Friendly