Bons plans ESL : la cuisine américaine par région

Voyages juin 1, 2015

Que serait la cuisine italienne sans la tomate ? La cuisine asiatique sans le piment ? Et la vie sans patates ?

Après la découverte du Nouveau Monde, notre façon de manger s’est radicalement transformée. Les colons ont ramené en Europe des aliments issus des terres conquises, mais ils ont également exporté leurs traditions culinaires dans les Amériques. Ajoutez à cela plusieurs générations d’immigrants venus des quatre coins du monde, chacun avec ses ingrédients et ses techniques, et vous obtiendrez une cuisine unique au monde.

Des tacos coréens aux testicules de taureau, découvrez les plats incontournables à tester absolument durant votre prochain séjour aux Etats-Unis.

Los Angeles – Bulgogi Kimchi Taco

USA_food_1

Pour José Flores de notre école partenaire Kings à Los Angeles, les tacos coréens incarnent « le meilleur de la fusion mexicano-asiatique » et sont « un plat emblématique de Los Angeles », où les Coréens et les Mexicains occupent une place importante.

Les trois ingrédients principaux du taco coréen sont : le bulgogi (bœuf de première qualité mariné et coupé en fines tranches), la tortilla et le kimchi, célèbre mets coréen à base de chou chinois, de radis et/ou d’échalotes. Le préféré de José : le Bulgogi Kimchi Taco au chou chinois.

Jose raconte:

« A Los Angeles, la vie nocturne est très animée et la scène hollywoodienne est ouverte aussi bien aux célébrités qu’à ceux qui veulent en devenir ! En tant qu’observateur extérieur, j’aime guetter le moment où tous redeviennent « humains » et arrêtent de se prendre pour des dieux.

Souvent, alors que la poussière de la réalité s’installe et que tout le monde rentre chez soi après une longue soirée/nuit, tous ces privilégiés, enveloppés dans leur chaude écharpe Missoni et chaussés d’une paire de Louboutin dernier cri, cessent de se comporter comme des stars.

C’est à ce moment-là que l’on voit des mannequins en herbe se salir les mains en mangeant des tacos. Avec leur silhouette parfaite, vous les voyez garer leur voiture de luxe pour prendre le seul vrai repas de la semaine qu’elles s’autorisent !

Dans la file pour ces mêmes tacos, on trouve toutes sortes de gens: des Coréens ou des ‘hipsters’ asiatiques, des quinquas de classe moyenne revenant d’une soirée en ville, une bande de ‘dudes’ américains à moitié bourrés, un couple de juifs iraniens lors de leur troisième rendez-vous, un Hondurien sans papiers qui vient de finir son service dans un restaurant asiatique et qui crève d’envie de manger du bœuf, quatre évangélistes qui rentrent de la messe, le gars qui vend des bouteilles d’eau au Dodgers Stadium, un groupe de gamins du Nebraska, étudiants à UCLA, qui ont eu un petit creux pendant leurs révisions pour les partiels…

Et moi, je suis là, dans l’animation du parking, à manger mon troisième ou mon quatrième tacos en profitant de la météo et en pensant à mon prochain repas, et en regardant le camion à tacos, je me dis que c’est incroyable que tous ces gens soient venus chercher la même chose ici, que ce plat incontournable représente à la perfection ce qui se passe sous mes yeux : les cultures qui se rassemblent et ne font plus qu’un !

Floride – Key Lime Pie

USA_food_3

Plus acide que le citron vert de Perse, que l’on utilise pour faire les cocktails en Europe, le Key lime (citrus aurantifolia) est l’ingrédient principal de ce gâteau emblématique de la Floride. Selon la légende, les pêcheurs d’éponges préparaient à l’origine ce dessert avec les ingrédients qu’ils avaient à bord : du lait condensé, des citrons verts et des crackers. Un dessert frais et savoureux à déguster dans la chaleur du soir.

Boston – Lobster Roll

USA_food_2

Jen McEleney du English Language Center de Boston : « Si vous avez déjà eu l’occasion de manger du homard sur la Côte Est des Etats-Unis, vous saurez qu’il n’en existe pas de meilleur ! »

« Boston regorge de restaurants dédiés aux fruits de mer frais. Ici, l’un des plats les plus appréciés est le ‘Lobstah Roll, que l’on peut déguster dans la plupart des restaurants de fruits de mer de la ville. Ces délicieux rouleaux de homard, qui associent la chair de homard à une mayonnaise savoureuse, sont servis sur du pain toasté et beurré. »

San Antonio – Texas Barbecue

USA_food_4

Le Texas est connu pour avoir exporté la cuisine « Tex-Mex » à travers le monde, et celle-ci est aujourd’hui assimilée à la cuisine mexicaine dans la majorité des pays, avec des plats comme les burritos, les fajitas, les quesadillas et les tacos, garnis de fromage, de viande et de piments. Mais ce dont les Texans raffolent, c’est le barbecue. Il suffit de goûter à une poitrine de bœuf lentement fumée pendant huit heures pour comprendre pourquoi !

Chicago – Deep dish pizza

USA_food_5

La Deep dish pizza est à la pizza italienne ce que la dinde est au moineau. Cuite dans une casserole de 3 cm de profondeur, il s’agit d’un plat hybride, à mi-chemin entre la pizza et la quiche ! Défaites le premier bouton de votre jean, arrêtez de compter les calories et savourez ce mets typique de la Ville des Vents.

Hawaï – Kalua Pork

USA_food_6

Olivia Wong d’ICC Hawaï :

« S’il y a un plat que vous devez absolument goûter à Hawaï, c’est le Kalua Pork. Ce plat traditionnel hawaïen est cuit dans un four creusé dans le sol appelé imu. La tradition veut que l’on mette le cochon entier et nettoyé, assaisonné avec du sel de mer d’Hawaï, dans l’imu, et qu’on le laisse cuire sous terre pendant tout un jour. On ne le sort du four qu’au coucher du soleil pour les traditionnels festins hawaïens (lu`au). La chair du porc se détache des os, tendre et fumée; un vrai délice ! »

Si vous venez à Hawaï, vous pourrez déguster ce plat à l’occasion d’une lu`au, ou dans un restaurant de l’île. Mon préféré est Helena’s Hawaiian Food à Kalihi ! »

Nouvelle-Orléans – cuisine cajun / créole

USA_food_7

La rencontre de la cuisine française traditionnelle avec les ingrédients et le climat du Sud des Etats-Unis, relevée d’influences ouest-africaines, amérindiennes, espagnoles, portugaises et italiennes…

La cuisine créole est souvent appelée « city food » (cuisine de la ville) par opposition à la cuisine cajun, que l’on appelle « country food » (cuisine de la campagne), mais ceci est très schématique. En réalité, elles ont beaucoup d’ingrédients en commun (porc, fruits de mer, oignon, poivron), mais pour qu’un plat soit vraiment cajun, il doit être préparé selon les traditions des premiers colons.

New York – Coney Island Hot Dog

USA_food_8

Pour Stephanie Bon de Brooklyn School of Languages, « malgré la popularité croissante des cuisines ethniques, la cuisine italo-américaine et les fast food restent les deux piliers de la cuisine américaine ». Elle nous recommande le célèbre hot dog de Coney Island.

« Le restaurant phare de Nathan’s Famous se trouve sur Coney island, à Brooklyn. Le 4 juillet, alors que New York célèbre l’indépendance américaine, Nathan’s Famous accueille le Fourth of July Hot Dog Eating Contest, une tradition à Brooklyn depuis 1916. »

Nashville – Hot Chicken

USA_food_9

Dans cette ville où on aime la viande et la friture, ce poulet frit et épicé est un favori. La volaille est marinée, farinée et frite avant d’être enduite d’une pâte épicée et servie sur une tranche de pain blanc avec des chips au vinaigre. Avec le whisky, c’est ce plat qui a alimenté les meilleurs festivals de musique de tous les temps.

Denver – Rocky Mountain Oysters

USA_food_10

Si vous pensez commander des huîtres, vous risquez d’être surpris… Parfois appelé « swinging beef », cet amuse-bouche typique de Denver est en fait préparé avec des testicules de taureau frits ! Il y a même un festival dédié à ce mets raffiné.

Comment ça, pas de hamburgers ? Partagez vos bons plans dans les commentaires !

Crédits photo : Arnold Gatilao (CC BY 2.0), Shutterstock

 

De Alex Hammond

Que pensez-vous?