10 étapes pour surmonter votre peur de parler une langue étrangère

Apprendre les langues mars 3, 2020

Certaines personnes n’ont aucun mal à rentrer dans une conversation en langue étrangère : quelques mots de vocabulaire, une bonne dose de confiance et une gestuelle enthousiaste leur suffisent. Pour beaucoup d’entre nous, en revanche, les premières conversations sont souvent les plus terrifiantes. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a de l’espoir !

Voici quelques conseils pour vous aider à comprendre et à surmonter votre peur de parler une langue étrangère.

Étape 1 : Comprendre votre peur

Que craignez-vous exactement ? La peur de parler une langue étrangère se résume généralement à la peur d’échouer ou d’avoir l’air ridicule.

Peut-être vous est-il déjà arrivé de laisser échapper des mots bizarres ou inhabituels lors d’un entretien d’embauche ? Dans ce cas, la peur de l’échec ou du jugement est probablement en cause. Le stress empêche le cerveau de fonctionner normalement en réduisant sa capacité à traiter le langage en temps réel. Si vous devez, en plus, faire l’effort de parler une langue étrangère, avec une grammaire et un vocabulaire nouveaux, vous risquez la « panne » de cerveau.

Pour vous détendre, rassembler vos idées et rappelez-vous que personne ne s’attend à ce que vous parliez parfaitement une langue qui n’est pas votre langue maternelle !

Étape 2 : Identifiez les domaines dans lesquels vous avez le plus de problèmes

Lorsque vous n’êtes pas habitué à parler dans une langue étrangère, votre cerveau a besoin de temps pour traiter les mots que vous entendez, les traduire, penser à une réponse et la traduire. Bien sûr, c’est plus difficile que de parler votre propre langue !

Avez-vous plus de mal à composer des phrases ou à comprendre ce que les gens vous disent ? Essayez cette petite astuce : plutôt que d’essayer de formuler une réponse dans votre tête pendant que l’autre personne est encore en train de parler, écoutez attentivement ce qu’elle dit.

Prenez ensuite un moment pour recueillir vos pensées et répondre – en cas de doute, mettez tous vos efforts dans l’écoute !

Étape 3 : Entraîner votre oreille

Si vous êtes relativement inexpérimenté avec votre nouvelle langue, vous n’arriverez sûrement pas à comprendre chaque mot. Il se peut que vous compreniez même très peu de mots ! Travailler sur votre capacité de compréhension en écoutant la radio ou en regardant la télévision dans votre langue cible vous aidera dans la communication. Cependant, l’écoute seule ne remplacera jamais la conversation active.

Même si vous écoutez ou regardez régulièrement des médias en langue étrangère, l’effort intellectuel est bien plus important lorsqu’il s’agit de tenir une conversation dans cette langue.

En effet, il faut non seulement comprendre ce que l’on vous dit, mais aussi l’analyser et formuler une réponse, ou chercher un moyen de trouver l’information dont vous avez besoin.

Étape 4 : Ne pas chercher à être parfait

On ne devient pas bilingue sans passer par le stade du « baragouinage » à un moment de son apprentissage. Plus tôt vous commencerez à parler, plus vite vous gagnerez en aisance à l’oral.

Il peut être frustrant de faire des erreurs, mais cela sera compensé par la récompense d’utiliser la langue à long terme. Alors acceptez vos erreurs !

Étape 5 : Sourire

Vous serez bien mieux reçu si vous abordez une personne avec le sourire. Après tout, la plupart des locuteurs natifs sont ravis quand un étranger fait l’effort de parler leur langue, surtout s’ils voient que c’est difficile pour vous ! Commencez donc chaque conversation par un bonjour amical et un sourire.

Étape 6 : Privilégier les conversations en tête-à-tête

Souvent, lorsque plusieurs personnes de même langue maternelle se retrouvent pour discuter, la conversation s’accélère et se complexifie. Les conversations en tête-à-tête sont plus faciles à suivre. Grâce aux leçons privées en « one-to-one », vous pourrez converser en tête-à-tête avec un professeur de langue qualifié tout en profitant de ses conseils.

Si vous voulez parler avec un inconnu, la clé, c’est de ne pas trop y penser. Il faut agir sur le moment : plus on réfléchit, plus c’est difficile. Lorsqu’on voyage ou qu’on apprend une langue en immersion, les plus belles aventures commencent souvent par une conversation avec un inconnu.

Étape 7 : Contrôler la vitesse de conversation

Si vous parlez lentement et clairement, cela devrait encourager votre interlocuteur à garder votre rythme. Si la personne à qui vous parlez ne comprend pas, vous pouvez toujours lui demander poliment de parler un peu plus lentement – après tout, vous êtes encore en train d’apprendre !

Étape 8 : Ne pas se laisser décourager

Certains de vos interlocuteurs seront plus patients que d’autres, plus indulgents, ou tout simplement plus doués pour comprendre les accents étrangers. Si vous rencontrez une personne impatiente ou désagréable avec vous lorsque vous essayez de parler sa langue, ne soyez pas découragé – dans ce cas, c’est son problème !

Étape 9 : Se faire la main avec des sujets récurrents

Les mêmes conversations reviennent très souvent dans la vie de tous les jours. Si vous dînez au restaurant, prenez un verre dans un bar ou faites du shopping, la plupart des interactions suivent un schéma similaire.

Si vous manquez de confiance dans la langue que vous êtes en train d’apprendre, ces conversations devraient être votre première étape. De plus, généralement les gens sont plus patients s’ils vous vendent quelque chose !

En dehors de ces rencontres très codifiées, vous vous ferez sans doute aussi abordé par des locaux, qui, dès qu’ils entendront votre accent étranger, seront curieux de savoir d’où vous venez, pourquoi vous apprenez leur langue. Ces conversations vous aideront à gagner en confiance à l’oral pour passer ensuite à des sujets plus larges.

Étape 10 : Visitez le plus souvent possible des destinations où la langue est parlée

Cela va sans dire, mais vivre et étudier à l’étranger en pleine immersion est de loin le meilleur moyen d’améliorer vos compétences linguistiques et de réduire votre peur de parler une langue étrangère. Que ce soit un voyage linguistique, une expérience de bénévolat ou simplement des vacances, aussi souvent que possible, trouvez une excuse pour voyager là où la langue est parlée !

Alors, combattez cette peur de parler une langue étrangère et préparez vos valises – vous ferez des progrès super-rapides !

Affrontez vos peurs et partez en séjour linguistique

De Leah Ganse

Que pensez-vous?