Trouvez la différence ! Anglais britannique vs anglais américain

Apprendre les langues mars 24, 2020

Aussi surprenant que ça puisse paraître, environ 1,5 milliard de personnes dans le monde parlent anglais. Cela représente environ 20% de la population mondiale ! Environ 370 millions de personnes parlent l’anglais comme première langue, mais le type d’anglais que ces personnes parlent dépend de leur origine. Ainsi, l’anglais parlé en Australie, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis – pour ne citer que quelques-uns des pays où l’anglais est la langue officielle – sont tous légèrement différents, bien que mutuellement compréhensibles. Les deux versions les plus connues sont l’anglais britannique et l’anglais américain – et, si vous faites partie du milliard de personnes qui sont en train d’étudier l’anglais ou qui envisagent d’apprendre la langue la plus parlée au monde, vous vous demandez peut-être quelle est la différence. En gros : pas grand-chose ! Les Britanniques et les Américains se comprennent parfaitement ! Mais pour vous faciliter la tâche, nous avons préparé un guide pratique : voici les différences principales entre l’anglais britannique et l’anglais américain.

Pourquoi l’anglais britannique et l’anglais américain sont-ils différents ?

Ce sont les colons qui ont apporté l’anglais dans ce qui allait devenir les États-Unis aux XVIe et XVIIe siècles, et l’anglais s’est développé différemment dans les deux pays. Les deux langues restent très similaires, mais il existe quelques différences mineures. L’orthographe a été simplifiées dans certains cas aux États-Unis et un vocabulaire différent a été créé, en particulier pour les choses qui sont nées après l’arrivée des premiers colons. Ainsi, par exemple, il existe de nombreuses différences pour les termes liés à la voiture, tels que boot (anglais britannique) et trunk (anglais américain) ou gas (anglais américain) et petrol (anglais britannique).

Vocabulaire

Aujourd’hui, alors que la plupart du vocabulaire est exactement le même, certains mots courants sont différents. Vous pouvez dire trainers pour les chaussures de sport que vous portez, mais aux États-Unis, ce sera des sneakers. Les Américains partent en vacation (vacances), tandis que les Britanniques prennent des holidays. Les Britanniques mangent un biscuit avec leur tasse de thé, alors que les Américains mange un cookie. Demandez des chips au Royaume-Uni et vous obtiendrez des morceaux de pommes de terre frites chaudes, tandis qu’aux États-Unis, vous obtiendrez un sachet de ce que les Britanniques appellent crisps. S’il fait un peu froid, les Américains enfileront un sweater et les Britanniques porteront un jumper. De nos jours, compte tenu de la popularité des émissions de télévision et de la musique américaines, ainsi que de la mondialisation de la culture américaine, les Britanniques utilisent de plus en plus ces termes de manière interchangeable : par exemple, au Royaume-Uni, « want to catch a movie? » (américain) est désormais tout aussi courant que « want to see a film? » (britannique). Et c’est la même chose dans l’autre sens : consultez le blog de Ben Yagoda, professeur d’anglais, pour découvrir certaines façons de dire britanniques qui deviennent de plus en plus populaires aux États-Unis.

Orthographe

Certains mots sont écrits différemment en anglais britannique et en anglais américain. Cela est dû au fait que l’orthographe a été de plus en plus standardisée à partir des XVIIe et XVIIIe siècles, en particulier après la publication du dictionnaire de la langue anglaise (A Dictionary of the English Language) rédigé par Samuel Johnson en 1755. L’orthographe aux États-Unis a été progressivement simplifiée, et ces mots simplifiés ont été standardisés dans A Compendious Dictionary of the English Language par Noah Webster, publié en 1806. Par exemple, les mots se terminant par « -our » en anglais britannique ont été remplacés par « -or » en anglais américain. Ainsi, de nos jours, colour est color aux États-Unis, neighbour est neighbor, etc. D’autres différences courantes incluent les mots se terminant par « -ise » dans l’orthographe britannique, qui changent en « -ize » aux États-Unis, comme dans « realise/realize », « recognise/recognize », etc.

Accent

Accent Au-delà du vocabulaire, il y a un autre aspect dans lequel l’anglais britannique diffère de son cousin américain. L’une des curiosités de l’anglais britannique, c’est le grand nombre d’accents régionaux dans une île relativement petite. Ce que l’on appelle « the Queen’s English » (l’anglais de la Reine) – vous l’avez peut-être entendu si vous êtes fan de la série télévisée The Crown – n’est que l’un d’eux. Puisque l’anglais s’est développé sur un millénaire et demi au Royaume-Uni, il y a des différences entre la façon dont il est prononcé dans des endroits relativement proches – par exemple, les gens de Manchester ne parlent pas comme les gens de Liverpool, même si les deux les villes ne sont qu’à 50 kilomètres de distance. Cependant, les accents américains sont considérablement plus homogènes, et il peut souvent être difficile de déterminer d’où vient quelqu’un par l’accent seul, bien que les divisions principales se situent entre les accents northern, midland et southern.

Quel anglais vous convient le mieux ?

Si avez décidé d’apprendre l’anglais, le choix d’apprendre l’anglais britannique ou l’anglais américain est beaucoup moins important que la destination de votre séjour. Par exemple, si vous voulez combiner un cours d’anglais avec le surf, vous serez mieux à Santa Monica qu’au sud de Londres. Si vous voulez séjourner dans une ville qui regorge d’histoire, alors Londres est le choix idéal. Et il y a aussi l’Australie, le Canada, l’Inde, l’Irlande, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud, chacun avec sa propre variété (parfois plus d’une !) d’anglais.

De plus, si vous n’êtes pas un locuteur natif, votre anglais est probablement l’anglais du futur… désormais, il y a plus de gens qui parlent l’anglais comme deuxième ou troisième langue plutôt que comme langue maternelle.

Partez apprendre l’anglais à l’étranger

De Mary-Ann Gallagher

Que pensez-vous?