10 stades de foot mythiques

Qu’est-ce qui rend un stade de foot « mythique » ? Son équipe ou les matchs qui s’y sont déroulés ? La passion des fans peut-être ? Difficile à dire.

Une chose est sûre : lorsqu’on pénètre dans certains stades de légende, on ne peut pas s’empêcher de frissonner. Si les murs pouvaient parler, ils auraient certainement des tonnes d’histoires passionnantes à nous raconter…

Estádio do Maracanã, Rio, Brésil

maracana-rio

Le stade national du Brésil a connu quelques grands moments de football, mais il restera à jamais associé au Maracanazo (littéralement « le choc du Maracanã ») de 1950. Cette année-là, 200 000 spectateurs assistent à la défaite du Brésil face à l’Uruguay en finale de Coupe du monde. Lorsque le coup de sifflet final retentit, un supporter anéanti se donne la mort et trois autres succombent à une crise cardiaque. Pour tenter de surmonter ce traumatisme, le Brésil change de look et adopte le maillot jaune et vert, devenu mythique. Reste à espérer que le Mondial 2014 permettra d’exorciser les fantômes du passé… mais attention à toutes ces équipes qui se feront un plaisir de briser à nouveau le cœur des Brésiliens !

Ouverture: 1950
Capacité: 78 838 places

Stadio Giuseppe Meazza (San Siro), Milan, Italie

San-Siro-Milan

Le San Siro, qui devait à l’origine servir de fief au Milan AC, fut construit sur le modèle anglais: quatre tribunes, pas de piste d’athlétisme. Malheureusement pour les « Rossoneri », le Milan AC fut battu 6 à 3 par l’Internazionale Milano lors du match d’inauguration. Depuis 1947, les deux équipes se partagent le stade milanais, qui a accueilli trois finales de Coupe d’Europe (1965, 1970 et 2001) et certains matchs du Mondial 1990.

Ouverture: 1926
Capacité: 81 277

Anfield, Liverpool, Angleterre

https://www.youtube.com/watch?v=2YXkd8WqZiA#t=0m45s

« J’étais là à regarder les supporters de Liverpool et ils m’ont donné des frissons. Une masse de 40’000 supporters, unie derrière son équipe » : les propos de Johan Cruyff à l’issue d’un match de Liverpool au stade Anfield. Le Kop stand (du nom d’une bataille de la guerre des Boers durant laquelle un grand nombre de locaux ont trouvé la mort) constitue l’âme du stade, qui est probablement le plus bruyant des stades de Premier League. Il s’agit aussi du plus vieux stade de cette liste. On parle de le reconstruire depuis plusieurs décennies, mais rien n’a encore été entrepris.

Ouverture: 1884
Capacité: 45 276

Old Trafford, Manchester, Angleterre

old-trafford-statue

Si le « théâtre des rêves » n’est plus le « théâtre des cauchemars » pour les adversaires du Manchester United, notamment depuis le départ de Sir Alex Fergusson, Old Trafford compte toujours parmi les plus grands stades d’Angleterre (Fergie hante toujours les lieux, sous forme de statue, face à la tribune qui porte son nom). En plus d’accueillir les matchs à la maison du Manchester United, le stade a également reçu des matchs du Mondial 1966 et de l’Euro 1996, ainsi que la finale de la Ligue des Champions de 2003 (un duel passionnant entre la Juventus et le Milan AC, qui s’est soldé par un match nul 0-0).

Ouverture: 1910
Capacité: 75 731

Wembley, Londres, Angleterre

wembley-stadium-london

La reconstruction du stade de Wembley, il y a 10 ans, a suscité le mécontentement général en Angleterre, notamment en raison du coût astronomique des travaux : au total, près de £800’000’000 ! Mais de l’eau a coulé sous les ponts et le stade fait aujourd’hui figure d’emblème nationale. En abaissant le terrain, les ouvriers ont découvert les vestiges oubliés d’une Tour Eiffel qui devait être érigée dans le Nord de Londres. Le projet ayant été abandonné, on avait finalement décidé d’utiliser le site pour construire un stade de foot. Le vieux stade de Wembley a accueilli la finale de la Coupe du monde 1966 – qui reste à ce jour le plus grand trophée jamais remporté par l’Angleterre – et la finale du championnat européen de 1966. Quant au nouveau stade, il a déjà connu deux finales de Ligue des Champions. Un véritable temple du football… avec plus de toilettes qu’aucun autre bâtiment au monde.

Ouverture : 1923 (réouverture 2007)
Capacité: 90 000

Camp Nou, Barcelone, Espagne

Camp Nou, le plus grand stade d’Europe, a réussi à contenir plus de 120’000 supporters lors du Mondial 1982, mais il se limite aujourd’hui à 100’000 places assises. En Espagne, il arrive que les matchs commencent tard, jusqu’à 22h, et se terminent après minuit – mais mieux vaut vérifier ces informations car l’ordinateur dadaïste de La Liga crache parfois des dates et des horaires de match un peu bizarres… Si vous recherchez des billets pour un match important, les socios de Barcelone mettent en vente les billets qu’ils ont en trop sur www.fcbarcelona.cat durant les jours qui précèdent le match. Les billets pour El Clasico sont très prisés et difficiles à trouver.

Ouverture: 1957
Capacité: 99 354 places

Estadio Santiago Bernabéu, Madrid, Espagne

bernabeu-clasico

Résonnant aux cris des supporters, le stade du Real Madrid a vu les plus grands noms du football fouler son gazon. Alfredo Di Stéfano, Ferenc Puskas, Luís Figo et Zinedine Zidane ont donné une nouvelle impulsion à l’équipe madrilène, qui compte aujourd’hui dans ses rangs Gareth Bale et Christiano Ronaldo. Le stade a accueilli quatre finales de Coupe d’Europe et la finale du Mondial 1982, remportée par l’Italie contre l’Allemagne de l’Ouest. Pour résoudre le problème persistant des pigeons, qui faisaient leur nid dans le stade et endommageaient la pelouse, los Blancos ont fait intervenir une équipe de dresseurs d’oiseaux armés d’aigles affamés. Problème résolu !

Ouverture: 1947
Capacité: 85 454 places

Estadio Azteca, Mexico, Mexique

Premier stade à avoir accueilli deux finales de Coupe du monde (en 1970 et 1986 – deux grands classiques), l’Estadio Azteca a aussi servi de décor aux deux buts mythiques de Diego Maradona en quart de finale du Mondial 1986 face à l’Angleterre. 115’000 supporters ébahis ont été témoins de la « main de dieu » et du « but du siècle » marqué par le joueur argentin. C’est également à l’Azteca que Pelé et Maradona ont été sacrés Champions du Monde. Sans doute le lieu le plus footballistique au monde.

Ouverture: 1966
Capacité: 105 064

Estadio Alberto J. Armando (La Bombonera), Buenos Aires, Argentine

Situé à La Boca, le quartier portuaire de Buenos Aires, la Bombonera est le fief de Boca Juniors, l’un des clubs les plus emblématiques et les plus brillants d’Amérique Latine. Le stade se distingue par sa forme originale, avec trois tribunes et un mur de loges. Le Superclasico entre Boca et ses adversaires locaux, les River Plate, offre l’un des spectacles sportifs les plus intenses au monde : les supporters de Boca font littéralement trembler le sol.

Ouverture : 1940
Capacité: 49,000 places

Allianz Arena

Il s’agit du stade le plus récent de cette liste (si l’on exclut le nouveau stade de Wembley). Siège du Bayern de Munich, l’Allianz Arena est une merveille technologique. L’extérieur est recouvert de panneaux lumineux qui changent de couleur selon l’événement qui se déroule à l’intérieur : lorsque le Bayern joue à domicile, par exemple, le stade s’illumine en rouge. Le stade étant visible depuis l’autoroute, la police municipale insiste pour que le code couleur reste simple afin de limiter les risques d’accidents sur la route. Jusqu’à présent, le match le plus célèbre qui se soit déroulé à l’Allianz Arena est la finale de la Ligue des Champions de 2012, où le Bayern, après avoir mené le match pendant 120 minutes face à Chelsea, a perdu à domicile lors des penalties.

Ouverture: 2005
Capacité: 71 437

Crédits photographiques: Stade Maracana de www.bbmexplorer.com via cc, San Siro de nobbiwan via cc, Outside Old Trafford de Erik Refsdal via cc, Wembley Stadium de Martin Pettit via cc, Cristiano Ronaldo de Jan SOLO via cc.
Print Friendly