Tout ce que vous devez savoir pour être un parfait valentin n’importe où dans le monde (enfin presque !)

L’amour, c’est merveilleux : combien de fois avez-vous entendu votre mère, votre grand-mère, vos tantes dire cela ? Tout semble plus beau : vous avez l’estomac noué, vous marchez 3 mètres au-dessus du sol, vous perdez l’appétit, vous continuez de sourire même lorsque votre voisin de bureau vous dit de dégager. Quand on est amoureux, on devient même sourd !

Les femmes sont généralement plus romantiques, elles vivent dans un conte de fées (remarquez, certaines femmes croient vraiment aux contes de fées !) et elles trouvent toujours des petits noms ridicules ! En marchant dans la rue, on peut entendre toutes sortes de petits noms, surtout ces jours-ci où des nouveaux mots tendance bizarre surgissent comme tous les ans !

Maintenant que la Saint Valentin approche et que les supermarchés se remplissent de boîtes en forme de cœur et de gadgets rouges, prenons un moment pour faire l’état de la situation : il y a les gens qui comptent le nombre de Saint Valentin qu’ils ont passés seuls, d’autres qui sont tombés amoureux d’un être exceptionnel juste avant la Saint Valentin et ont accueilli cela comme un signe de Cupidon – et enfin ceux qui ont déjà rencontré leur «tendre moitié » – ou, comme on dit en italien, « l’autre moitié de la pomme ».

Mais attention, on ne s’en tient pas toujours aux pommes ! En Espagne, par exemple, les gens parlent d’oranges et disent « encontrar a tu media naranja » (rencontrer l’autre moitié de votre orange). En allant vers le nord, les gens perdent un peu en romantisme et remplacent les fruits par des casseroles. En Allemagne, il y a un diction célèbre qui dit : « Jeder Topf findet seinen Deckel » ce qui signifie que « Chaque casserole trouve son couvercle » (avec l’ironie qui en découle sur les cas désespérés et des gens qui disent « si vous ne trouvez pas votre couvercle, alors vous êtes un wok ! »). Les amants portugais disent « minha cara-metade » – l’autre moitié de mon visage – mais le prix du moins créatif et moins romantique revient aux français, généralement si charmants, qui appellent leur fiancé(e) mollement « ma moitié ».

Laissons les pommes, les oranges et les casseroles de côté ! Nous avons tous donné des sobriquets à notre chéri(e) mais… avez-vous déjà pensé comment sonneraient ces diminutifs si mignons dans une autre langue ? Ne vous inquiétez pas, ils seraient ridicules même en mandarin ! Nous en avons réuni quelques-uns pour vous (pour que vous ayez un niveau B2 en amour !)

Les petits noms d’usage commun tels que « sugar », « honey », « sweetie » et « baby » peuvent se rencontrer dans la plupart des langues, mais il y en a d’autres qui sont, hmmm, disons un petit peu plus pittoresques !

 

En Allemagne, on utilise, entre autres, le terme Mausi/Mäuschen, qui signifie « petite souris » :

 

SanValentin-02-blog

 

En France, certains appellent leur partenaire bouchon ou même puce et on ne veut pas en savoir plus sur ce dernier mot …

 

SanValentin-08-blog

 

SanValentin-06-blog

 

Les brésiliens aiment les sucreries et font référence à leur propre culture lorsqu’ils appellent leur partenaire docinho de coco (bonbon de noix de coco) :

 

SanValentin-01-blog-1

 

 

Les espagnols ne de prennent jamais trop au sérieux et appellent leur « moitié d’orange » corazón de melón (cœur de melon) ou par euphémisme gordi (mon gros)

 

SanValentin-03-blog

 

Les italiens ne peuvent s’empêcher d’associer leur partenaire à la nourriture ! Ils ont de nombreux surnoms mais ces trois sont de loin les plus drôles :

 

SanValentin-07-blog

 

 

SanValentin-04-blog

SanValentin-05-blog

 

Quels sont vos petits noms préférés et lesquels utilisez-vous normalement ? Allez, ne soyez pas timide ! Tôt ou tard, nous le faisons tous et nous finissons par créer des petits noms personnalisés parce que tous les autres font trop cliché ! Si vous ne voulez pas attirer l’attention en utilisant le langage de l’amour dans votre langue, vous pouvez maintenant utiliser des petits noms étrangers : l’exotisme fait toujours son effet!

Print Friendly