Séjour linguistique: un atout sur le CV

Les temps sont durs pour le marché de l’emploi. A travers l’Europe, il faut en moyenne 6 mois à un jeune diplômé pour trouver du travail au sortir de l’université – tous emplois confondus, petits boulots comme positions de cadres. Dans certaines régions du sud de l’Europe, les chiffres sont encore plus alarmants. A l’heure actuelle, un chercheur d’emploi envoie entre 30 et 65 CV avant de décrocher un emploi. Les statistiques de l’emploi pour les jeunes sans diplômes ne sont guère meilleures.

Dans ce contexte morose, il est primordial de rendre son CV le plus attractif possible. Et pour ce faire, il n’y a rien de tel qu’un séjour linguistique à l’étranger !

Pourquoi les entreprises demandent-elles des compétences en langues ?

Le site internet de la Commission Européenne Les langues font nos affaires donnent 10 conseils aux PME européennes qui souhaitent augmenter leur chiffre de ventes. Le cinquième est le suivant :

Recruter du personnel possédant des compétences linguistiques

Dans un monde des affaires mondialisé, des compétences en communication internationale constituent un réel atout. Engagez des personnes qui ont misé sur ces aptitudes, les ont entretenues et n’ont pas peur de les utiliser.

Cet argument est confirmé par la recherche empirique. L’étude PIMLICO, commandée par la Direction Générale de l’Education et de la Culture de la Commission Européenne, a examiné la stratégie linguistique de 40 entreprises implantées en Europe :

« L’étude du profil des 40 entreprises sélectionnées révèlent les avantages non négligeables (d’une politique linguistique): 43% ont déclaré avoir augmenté leur chiffre d’affaires de plus de 25% en introduisant de nouvelles langues dans leur stratégie d’entreprise. 30% des autres entreprises ont vu leur chiffre de ventes s’accroître de 16-25%! »

Au Royaume-Uni, le National Centre for Languages estime qu’à l’heure actuelle, le manque de compétences linguistiques représente un manque à gagner d’environ 5% pour l’industrie britannique.

Au vu des ces statistiques implacables, on comprend mieux pourquoi les entreprises préfèrent engager du personnel multilingue. En plus d’attester des compétences en langues, un séjour linguistique à l’étranger révèle d’autres qualités très appréciables sur un CV.

Ce que révèle un séjour d’étude à l’étranger sur le CV

La confiance

Une année sabbatique permet d’acquérir une plus grande confiance en soi, a fortiori si vous décidez de partir à l’étranger et d’apprendre une nouvelle langue. Avoir sa première conversation dans une langue étrangère est une sensation unique et exaltante. Vous gagnerez en assurance à mesure que vos compétences linguistiques se développeront et pourrez ensuite communiquer avec aisance dans les situations les plus variées et avec les personnes les plus diverses.

L’engagement

Effectuer un séjour linguistique à l’étranger, c’est aussi se développer au niveau personnel et découvrir les joies du voyage. Mais examinez les deux exemples suivants avec le regard d’un employeur:

Candidat A
A voyagé 6 mois en Amérique Latine, a connu l’indépendance et rencontré des gens du monde entier.

Candidat B
A passé 6 mois en Amérique Latine, a acquis une maîtrise professionnelle de l’espagnol en école de langue (avec certificat à l’appui) et effectué un stage de deux mois dans une entreprise locale. A eu l’occasion de vivre de façon indépendante et de travailler aux côtés de personnes du monde entier. 

Lequel engageriez-vous ?

Une vision internationale

Lors d’un séjour linguistique en école de langue, on rencontre des locaux, bien entendu, mais aussi d’autres étudiants du monde entier. De nos jours, les entreprises sont prêtes à débourser pas mal d’argent pour bénéficier d’un service de conseil professionnel sur les différences culturelles en affaires. Elles ont donc tout intérêt à engager des personnes qui ont été en contact avec différentes cultures.

Ce qui fait la différence entre un touriste et un véritable globetrotteur, c’est la maîtrise des langues. On ne peut pénétrer véritablement une culture que si l’on comprend et parle sa langue. Tout dépend ce que vous souhaitez faire durant votre Gap Year: des vacances ou un peu plus ?

Combinez votre séjour linguistique avec un stage en entreprise ou du volontariat

Profitez de votre séjour linguistique pour vous engager dans un projet qui vous permettra de vous impliquer dans la vie de la communauté locale. L’expérience est tout à fait gratifiante. ESL propose des programmes de stage en entreprise et de volontariat à travers le monde, de Panama à Sydney.

Les employeurs privilégient les candidats qui peuvent justifier de diverses expériences à l’international et avec ce type de programmes, vous pouvez être sûr que votre CV se retrouvera sur le dessus de la pile !

Quand bien même vous n’auriez pas la possibilité de partir pour une longue durée, un séjour linguistique de quelques semaines vous permettra de développer vos compétences linguistiques rapidement dans un environnement international.

Bien plus que des compétences linguistiques

Etudier une langue en immersion permet d’acquérir une bonne maîtrise de la langue, mais pas seulement ! Le fait d’avoir vécu dans une autre culture révèle une grande adaptabilité, un certain pragmatisme et une ouverture au monde. Qui ne voudrait pas employer quelqu’un avec ces qualités ?

Rejoignez la conversation dans la rubrique « commentaires » ci-dessous ou contactez-nous pour en savoir plus sur les séjours linguistiques.

 

Sources:

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/Unemployment_statistics

http://ec.europa.eu/languages/languages-mean-business/evidence-from-research/index_en.htm

http://ec.europa.eu/languages/languages-mean-business/files/pimlico-full-report_en.pdf

http://www.theguardian.com/world/datablog/2013/jul/02/survey-european-graduates-hopes-fears

http://www.cilt.org.uk/home/research_and_statistics/research/cilt_activities/idoc.ashx?docid=39e57066-8718-4daf-bb85-420c85220062&version=-1

http://www.cbi.org.uk/business-issues/education-and-skills/in-focus/education-and-skills-survey/

http://www.cbi.org.uk/media/1051530/cbi__edi_education___skills_survey_2011.pdf

Print Friendly