Apprendre une langue devient-il plus difficile avec l’âge ?

Jusqu’au début des années 1990, on pensait communément que seuls les enfants pouvaient apprendre une seconde langue au même niveau que leur langue maternelle. Les enfants, disait-on, assimilent mieux les nouveaux acquis, notamment les langues. Cela paraissait logique. Les enfants doivent apprendre à parler pour évoluer dans la société : il doit donc être plus facile pour eux d’apprendre une seconde langue.

Mais lorsque les linguistes commencèrent à examiner toutes les données, ils constatèrent que la situation n’était pas si tranchée. De nos jours, les chercheurs tendent à penser que, si les enfants ont plus de facilité à apprendre les langues, la maturité peut aussi constituer un atout pour les étudiants adultes car ces derniers disposent d’un certain nombre d’outils et de techniques auxquels les enfants n’ont pas accès.

Si les enfants sont naturellement disposés à apprendre de nouvelles choses, les adultes peuvent se servir de leur vécu pour apprendre. En résumé : apprendre une langue ne devient pas forcément plus difficile avec l’âge, cela devient simplement différent.

Au fond, qu’est-ce qu’un adulte ?

Si vous pensez que la musique était bien mieux avant et que les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus de manières, vous pouvez, sans trop vous tromper, vous considérer comme un adulte.

167229185(1)

Les changements chimiques ont lieu dans le cerveau au moment de la puberté. Cela ne veut pas dire pour autant que la capacité d’apprendre de nouvelles langues disparaît à l’apparition des premiers boutons d’acné. Après une période de transformation assez rapide au milieu de l’adolescence, les changements se font plus progressifs et se poursuivent pendant un certain temps à l’âge adulte.

Passé ce stade, selon la (très controversée) Hypothèse de la période critique, le cerveau devient moins réceptif aux nouvelles informations, ce qui rend l’apprentissage d’une seconde langue plus difficile. De nombreux chercheurs ne sont pas d’accord avec l’Hypothèse de la période critique, notamment pour ce qui est de l’acquisition d’une langue seconde, mais reconnaissent néanmoins que les jeunes apprenants ont certains avantages que les adultes n’ont pas :

Avantages cognitifs – La mémoire est essentielle à l’apprentissage et il est certain que les enfants « absorbent » les nouvelles informations bien plus facilement que les adultes. Certains chercheurs affirment que cela s’applique aussi à l’apprentissage linguistique, alléguant le fait que les adultes ont beaucoup plus de mal à perdre leur accent  « étranger » dans leur seconde langue.

Motivation – En réalité, il s’agit plus d’un désavantage pour les adultes, qui, pour la plupart, ont du mal à se motiver à apprendre une langue étrangère. Les enfants, eux, sont motivés par un certain nombre de facteurs, tels que leurs parents, les examens, ou encore l’envie de communiquer.

Avantages structurels – Dans les pays développés, les enfants ont, en général, la possibilité de se consacrer pleinement à leur parcours scolaire. En passant plusieurs heures par semaine en cours de langue, il est quasi impossible de ne pas progresser. A l’inverse, les adultes ont souvent des emplois bien chargés, qu’ils n’arrivent pas toujours à concilier avec l’étude d’une nouvelle langue.

Les adultes ont cependant certains avantages qui leur sont propres:

Avantages cognitifs  Les étudiants plus mûrs ont un système cognitif plus développé et peuvent s’appuyer sur leurs expériences d’apprentissage passées pour assimiler de nouvelles connaissances linguistiques. Lorsqu’on atteint l’âge adulte, on se connaît un peu mieux et on sait quelles techniques d’apprentissage fonctionnent pour soi. Des études ont démontré que les apprenants plus âgés ont souvent de meilleures notes aux tests de vocabulaire que les jeunes adultes.

L’expérience  Avec l’expérience, on apprend à faire des associations entre les choses, ce que la plupart des enfants ne savent pas faire. Ces associations sont particulièrement utiles dans le processus d’apprentissage linguistique. Si vous parlez une autre langue étrangère, par exemple, cela vous sera d’une grande aide pour en apprendre une nouvelle. Mais vous verrez que les associations nous viennent parfois de sources inattendues : de paroles de chanson ou de slogans publicitaires, par exemple, ou d’autres sources qui ne sont pas directement liées aux langues.

Avantages contextuels – A mesure que l’on avance dans la vie, on comprend mieux l’importance des langues. La recherche a montré que les adultes appréhendent plus facilement les aspects discursifs et conceptuels de la langue que les enfants. Si les enfants ont plus de facilité à produire des phrases grammaticalement correctes avec « moins » d’accent, les adultes sont plus à même de saisir les concepts complexes et leur terminologie.

Tout cela pour dire que les enfants n’apprennent pas de la même façon que les adultes. Selon les chercheurs, la seule chose dont la plupart des adultes ne seraient pas capables, mais les enfants si, serait de prendre l’accent du pays. Mais si l’on a le temps, et l’envie, de se consacrer à l’apprentissage d’une langue, on peut très bien atteindre une excellente maîtrise de cette langue, que l’on soit adulte ou enfant.

Comment trouver le meilleur environnement pour apprendre une langue à l’âge adulte ?

Si les exercices en classe fonctionnent bien avec les enfants, ce n’est, en général, pas le cas pour les adultes. Lorsqu’on apprend une langue à l’âge adulte, la dynamique de classe ne suffit plus.

Partir apprendre une langue dans le pays où elle est parlée permet de découvrir une culture nouvelle, de se consacrer pleinement à l’étude de la langue et de développer des compétences linguistiques pratiques. En apprenant la langue en contexte, vous pourrez faire des associations entre les éléments théoriques vus en classe et l’usage de la langue dans la vie de tous les jours. La grammaire, ça n’est peut-être pas passionnant, mais l’utiliser dans une conversation, c’est déjà plus intéressant.

En discutant avec les locaux, au café, à la laverie ou au bar du coin, vous verrez à quel point le travail  fourni en cours peut être payant. Vous découvrirez aussi certaines expressions idiomatiques qui feraient rougir un professeur de langue.

Voyager permet également de prendre confiance en soi. En élargissant ses horizons, on acquiert de nouveaux points de repère. A l’âge adulte, la confiance et l’expérience de la vie sont deux éléments essentiels au processus d’apprentissage: vous n’avez peut-être plus le cerveau-éponge d’un enfant, mais vos expériences d’apprentissage passées vous permettent d’appréhender la langue sous un autre angle.

Nous sommes intimement convaincus qu’un séjour linguistique en immersion est le meilleur moyen  d’apprendre une langue étrangère à l’âge adulte. Les cours de qualité, conjugués à l’immersion dans la culture du pays, fournissent le stimulus indispensable à l’adulte qui souhaite apprendre une langue.

Choisir le bon cours

Nous savons, par expérience, que les étudiants n’ont pas tous les mêmes attentes: en cours, beaucoup aiment étudier aux côtés de participants de tous les âges, mais d’autres préfèrent la compagnie de personnes d’âge similaire. Des études ont prouvé que certains étudiants plus mûrs ne se sentent pas à l’aise dans les groupes uniquement composés de jeunes et que cela peut affecter leur apprentissage. Un étudiant en séjour linguistique a typiquement entre 23 et 25 ans, mais les profils des participants sont extrêmement divers et nous envoyons à l’étranger des apprenants de tous les âges.

 

Having fun

Pour répondre au mieux aux besoins de nos clients, nous avons récemment lancé une gamme de cours de langue dédiée aux étudiants de 30 ans et plus. Certaines destinations se prêtent mieux que d’autres aux désirs des trentenaires qui souhaitent partager leur immersion avec des personnes de leur génération. Après le succès de nos cours d’anglais 30+ à Londres et à Malte, nous avons enrichi notre gamme 30+ d’une nouvelle école à Dublin. Pour nous, la capitale irlandaise est une destination de premier choix pour les personnes de 30/40 ans qui souhaitent améliorer leur anglais.

Nous proposons également des cours pour les personnes de 50 ans et plus dans un grand nombre de langues et de destinations à travers le monde.

Dans les régions où nous ne proposons pas de cours spécifiques pour les étudiants plus mûrs, nous pourrons vous conseiller l’école la plus adaptée à votre tranche d’âge. Nos conseillers en séjours linguistiques sont là pour vous aider à trouver la destination et l’école qui vous correspondent le mieux.

Lancez-vous et développez votre potentiel ! La seule chose qui puisse vous empêcher d’apprendre une langue à l’âge adulte, c’est ne pas essayer en premier lieu.

Vous avez appris une langue à l’âge adulte et la maîtrisez parfaitement aujourd’hui ? Quelle a été votre expérience ?

Sources:

Genesee, Fred. « Second Language Learning through Immersion: A Review of US Programs », inReview of Educational Research 55 (1985): 541-61.

Schulz, Renate A. and Elliott, Phillip, « Learning Spanish as an Older Adult », in Hispania, Vol. 83, No. 1 (Mars 2000), pp. 107-119

Swaffar, Janet K., « Competing Paradigms in Adult Language Acquisition », in The Modern Language Journal, Vol. 73, No. 3 (Automne 1989), pp. 301-314

Tochon, Francois Victor, « The Key to Global Understanding: World Languages Education—Why Schools Need to Adapt », in Review of Educational Research, Vol. 79, No. 2 (Juin 2009), pp. 650-681

Wiley, Edward W., Bialystok, Ellen and Hakuta, Kenji, « New Approaches to Using Census Data to Test the Critical-Period Hypothesis for Second-Language Acquisition », in Psychological Science, Vol. 16, No. 4 (Avril 2005), pp. 341-343

Print Friendly