Travailler et étudier en Australie et en Nouvelle-Zélande

Ca vous dirait de passer l’année prochaine en Australie, à voyager et étudier l’anglais tout en faisant du surf, des barbecues et des excursions ?  Tentant, non ?

kangaroo

Photo: Mr. Imperial

Une petite voix – qui parle un peu comme votre banquier – vous arrête : « Ca va coûter un max tout ça ! »

Heureusement, il existe deux visas pour l’Australie qui vous donnent la possibilité de travailler pendant ou après vos études afin d’amortir le coût du voyage. Nous sommes convaincus que travailler en Australie est un excellent moyen d’améliorer vos compétences en anglais tout en pénétrant une culture unique; de mêler séjour linguistique et aventure.

Le Working Holiday Visa est la formule idéale si vous envisagez de voyager en Australie à l’issue de votre formation linguistique. Valable pendant 12 mois à compter de votre entrée sur le sol australien, ce visa vous donne la liberté de trouver des emplois à court terme d’une durée maximale de 6 mois chacun, en complément de vos études (4 mois maximum)

Pour obtenir le visa Working Holiday Visa, il faut :

  • Ne pas être sur le territoire australien lors de l’envoi de la demande de visa et lors de l’obtention du visa
  • N’être jamais rentré sur le territoire australien avec un visa Working Holiday Visa(417) par le passé
  • N’être jamais rentré sur le territoire australien avec un visa Working Holiday Visa(462) par le passé
  • Être âgé de 18 à 30 ans (inclus) au moment de la candidature.

Tous les pays européens ne participent pas au programme Working Holiday Visa. Vous trouverezici la liste des pays qui ont signé un accord avec l’Australie. Il y a des exceptions intéressantes.

Il existe un autre Working Holiday Visa australien pour les personnes venant d’Argentine, du Bengladesh, du Chili, d’Indonésie, d’Iran, de Malaisie, de Thaïlande, de Turquie, des Etats-Unis et d’Uruguay.

Il est aussi possible de partir avec un simple visa étudiant pour l’Australie, réservé aux personnes qui apprennent l’anglais. Celui-ci permet de travailler jusqu’à 40 heures sur deux semaines pendant toute la durée de la formation (cela ne comprend pas le travail effectué dans le cadre de la formation) et de travailler en illimité pendant les périodes de congé prévues par la formation. L’inconvénient de ce visa est qu’il ne vous donne pas la possibilité de travailler après la fin de la formation.

bondi-surfing

Photo: Glenn Harper

L’économie australienne connaît un véritable boom et le marché de l’emploi est florissant, mais il faut être réaliste dans vos objectifs. Les étudiants en anglais trouvent le plus souvent des petits boulots dans le jardinage ou le service. Si vous souhaitez travailler en dehors de la ville, il y a aussi de nombreux emplois disponibles dans le secteur minier et dans l’agriculture.

De l’autre côté de la Mer de Tasman, en Nouvelle-Zélande, il existe aussi différents programmes Working Holiday Visa, négociés individuellement par divers pays. Là encore, ces accords ne concernent que certains pays, c’est pourquoi nous vous conseillons de consulter le site de l’immigration néo-zélandais. Sur ce site, vous trouverez également une liste de liens utiles vers des sites de recrutement locaux. Les conditions sont quelque peu différentes de celles pour l’Australie.

Travailler en Australie peut s’avérer une expérience rafraîchissante. En prime, cela vous permet d’éviter la crise financière. Verity Appleby, originaire de Brighton, a quitté le Royaume-Uni en 2012 pour entrer au service d’Amnesty International à Sydney. Lorsqu’on l’interroge sur son environnement de travail, elle déclare : « il semblerait qu’il y ait moins de pression au travail ici et la qualité du temps libre est très importante. ».  Si vous avez déjà un peu d’expérience professionnelle, vous pouvez prétendre à des postes à responsabilité. « Le marché australien est bien plus petit que le marché britannique, du coup, ils ont du mal à trouver du personnel qualifié… Etant originaire du Royaume-Uni, j’avais un avantage sur les autres…c’est une excellente étape pour ma carrière »

En travaillant en Australie ou en Nouvelle-Zélande, vous pourrez prolonger votre séjour à l’étranger, explorer l’Australie en profondeur et vivre une véritable aventure parallèlement à vos études. Et puis, c’est toujours agréable de voyager avec un peu d’argent en poche !

En savoir plus sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous : http://www.esl.fr/fr/e/gap-year/cours-langue/long-terme/jobs-remuneres/australie.htm

Print Friendly