Huit des plus belles fêtes indiennes

L’Inde abrite plus de 1.2 milliard d’habitants issus de cultures et de religions très diverses. Pas étonnant, dès lors, que le calendrier indien soit rythmé par une multitude de fêtes et célébrations, toutes plus belles les unes que les autres ! En voici quelques-unes des plus importantes :

Holi

Holi Festival of Colours

Photo:  Diganta Talukdar

Partout en Inde, on célèbre l’arrivée des beaux jours par une effusion de couleurs. Dans les rues, on jette des pigments et ballons d’eau colorée sur sa famille, ses voisins, et tous les inconnus que l’on croise dans la rue. La ville devient un véritable océan de couleurs. Fête d’origine hindoue, Holi a également une signification religieuse, que l’on commémore lors d’un magnifique feu de joie au coucher du soleil – Holika Dahan – qui symbolise la victoire du bien sur le mal. Cette fête est également appelée « Fête des Couleurs ».

Diwali (Deepavali)

Diwali

Photo: Jasleeen Kaur

Célébrée à travers le pays, la « Fête des Lumières » est l’un des événements majeurs du calendrier indien. Elle se déroule sur 5 jours, généralement entre la mi-octobre et la mi-novembre, et est honorée aussi bien par les hindouistes que par les jaïnistes et les sikhs. Le deuxième jour, on place des petites lampes dans les maisons et les bâtiments publics et on tire des pétards dans les rues. Des feux d’artifice ont lieu le troisième jour.

Ganesh Chaturthi

Ganesh Chaturthi

Photo: Thejas Panarkandy

Pendant 11 jours, on célèbre Ganesah, le dieu hindou à tête d’éléphant, en installant des statues à son effigie sur les places publiques et dans les maisons. Celles-ci sont ensuite portées en procession dans les rues, accompagnées de chants et de danses traditionnelles. La fête atteint son point culminant lorsque les statues sont finalement immergées dans l’eau.

Carnaval de Goa

 Goa carnival

Photo: Goa Tourism

Cette tradition chrétienne, introduite à l’origine par les Portugais à Goa, est aujourd’hui très populaire auprès d’une large frange de la population locale. Le plus beau carnaval est sans doute celui de Panaji, qui est aussi appelé « intruz » (du portugais, entrudo). Musique live, vêtements colorés et danses accompagnent les joyeux cortèges et défilés du Rei Momo à travers l’Etat de Goa. Pendant trois jours et trois nuits, on ne dort plus !

Foire de Pushkar

Pushkar Camel Fair

Photo: Anaurag Agnihotri

Tradition de longue date se déroulant généralement en octobre/novembre, la foire de Pushkar réunit tous les marchands de chameaux, fermiers et villageois du Rajasthan. On organise des courses et autres compétitions pour mettre les animaux à l’honneur. Pendant que les hommes s’emploient à vendre leur bétail, les femmes font des emplettes sur les étals de vêtements, de bracelets et de tissus multicolores. Des cérémonies religieuses ont également lieu dans le cadre du festival, avec notamment des baignades dans le lac sacré de Pushkar.

Independence Day

Indian independence day

Photo: Dinesh Cyanam

« Sur les coups de minuit, alors que le monde dormira, l’Inde s’éveillera à la vie et à la liberté.  Il arrive un moment, très rare dans l’histoire, où nous quittons un monde pour rentrer dans un autre… l’Inde se redécouvre », Jawaharlal Nehru. La journée nationale du 15 août, qui commémore l’indépendance du pays depuis 1947, transcende toutes les castes, croyances et religions. Tous les Indiens la célèbrent avec autant de ferveur.

Navaratri, Dussehra et Durga Puja

Ravana

Photo: Jeremiah Roth

Ces fêtes sont célébrées partout en Inde, mais c’est à Delhi et Varanasi que les cérémonies sont les plus spectaculaires. Navrati, qui signifie « neuf nuits », est une fête hindoue consacrée au culte de la déesse Shakti. Le dixième jour, de gigantesques effigies des personnages de la légende du Rāmāyana – Ravana, Meghnada,  Kumbahkarna – sont érigées et brûlées pour célébrer la fête de Dussehra.

Onam

Pookalam

Photo: Anoop Joy

Onam commémore le retour du roi-démon Mahabali qui dirigea jadis la province de Kerala, si l’on en croit la légende. Les célébrations ont lieu durant le mois de Chingam du calendrier Malayaman, généralement entre la fin août et le début septembre. Pour accueillir le roi comme il se doit, les habitants du Kerala ornent leur maison de magnifiques tapis de fleurs, appelés « pookalam ». De multiples festivités sont également organisées pour célébrer les moissons, notamment des courses de bateaux, des concerts live, des danses et des processions spectaculaires.

Plus d’informations sur nos séjours linguistiques en Inde.

Print Friendly